numéro 5 - diversité en Méditerranée

Bénédicte Halba, Ioanna Profyri (eds)

  • Publication : 2020
  • iriv

Ce 5ème numéro aborde la question de la diversité en Méditerranée avec deux articles. Le premier est consacré à la diversité en Méditerranée orientale, carrefour entre l'Europe, le Moyen-Orient, l'Afrique et l'Asie - une combinaison d'intérêts économiques et politiques qui plaide en faveur d'une solidarité entre voisins régionaux et pourtant une inefficacité totale de l'Union européenne qui suscite des sentiments mitigés. Le deuxième article se concentre sur les stratégies menées par les principaux acteurs dans la partie orientale de la Méditerranée - le Moyen-Orient avec une relance prometteuse du processus de paix en septembre 2020. La Méditerranée était appelée Mare Nostrum par l'historien grec Hérodote pendant l'Antiquité. Ce sentiment d'appartenance a construit un pont entre tous les pays de la région - au Nord (zone européenne), dans la partie Adriatique (Balkans), au Sud, (Magrheb) ou à l'Est (Moyen-Orient). Dans un livre publié en 2000 intitulé «Avoir vingt ans dans vingt ans en Méditerranée» Sami Naïr, alors membre du Parlement européen et chercheur en sciences politiques, et Bichara Khader, enseignant à l'Université catholique de Louvain (Belgique) ont insisté sur l'urgente nécessité de renforcer le partenariat euro-méditerranéen par une stratégie politique commune combinant éducation, économie et environnement. Vingt ans après la publication de ce livre qui abordait l'avenir des pays méditerranéens au travers de sa jeunesse, rien n'a changé dans cette région clé, cœur de la civilisation européenne, un «melting pot» de cultures. La région méditerranéenne reste un grand absent des discussions européennes. L'Union européenne semble assez oublieuse de son passé à bien des égards -soyons optimistes et formons le voeu d'un avenir plus constructif.

FranceGrèce

Voir également

* Les ressources mises à disposition gratuitement par l’iriv sont protégées par le Code de la propriété intellectuelle du 1er juillet 1992. Elles sont destinées à une utilisation à des fins privées. Toute utilisation à des fins commerciales ou collectives, sans autorisation expresse de notre Institut est strictement interdite.